GESTION DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE LOGICIELLE PARTIE 1

Qu'est-ce qu'une chaîne logistique logicielle ?

Commençons par expliquer le fonctionnement d'une chaîne logistique standard.

Le terme vient du secteur de la fabrication. C'est une manière de décrire un système complexe de sources indépendantes fonctionnant ensemble. Une chaîne logistique est un modèle simplifié qui permet de décrire un processus complexe.

Prenons l'exemple simple et familier d'une chaîne logistique du secteur de l'alimentation. Les produits sont cultivés, récoltés, transformés, puis achetés en magasin :

Étapes de la chaîne logistique : de la graine à la transformation, au magasin et finalement au consommateur.

Chaque objet de cette étape représente un maillon dans la chaîne de personnes, d'outils et de processus impliqués dans la production et la distribution de la nourriture qui arrive sur votre table. Certainement le mode de distribution le plus répandu au monde : toutes les entreprises développent leur activité en optimisant ce processus.

Comme vous pouvez l'imaginer, la première complication, c'est de s'assurer que les aliments périssables restent froids à chaque étape de ce processus. Cela peut impliquer des camions réfrigérés, des procédures d'assurance qualité et des contrôles en continu pour vérifier que les produits ne sont pas abîmés. 

Mais qu'en est-il des achats à l'international comme le café, des produits fréquemment importés et qui impliquent davantage de traitement et d'emballages ? Leur chaîne logistique comporte davantage d'étapes et de branches :

Étapes plus détaillées de la chaîne logistique : de la graine à l'importation, à la transformation et au conditionnement. En bout de chaîne, il y a le consommateur.

Nous pouvons également essayer de décrire les importations provenant de plusieurs sources. Les voitures en particulier dépendent d'une chaîne logistique complexe impliquant des dizaines ou des centaines de sources différentes. Après tout, Toyota ne fabrique pas ses propres pneus. Ici, nous constatons que la chaîne logistique commence par des sources qui ont leurs propres chaînes d'approvisionnement.

Quelques logiciels en tant que chaîne connectée, partant des composants logiciels pour aller vers l'assemblage, la vente et finalement le consommateur.

Tout ceci explique en quoi le blocage d'un navire dans le canal de Suez en 2021 reflète un grave manquement dans le processus global de la chaîne logistique

En fait, lorsque les marchandises sont déconnectées des entreprises qui les commandent, les retards engendrent des pénuries, et causent des problèmes en aval de la chaîne. Après tout, personne n'achèterait une voiture sans moteur. 

Parfois, il s'agit de pièces minuscules. Par exemple, une pénurie de puces a révélé des défauts dans la chaîne logistique automobile, ce qui a retardé la fabrication de voitures en 2021 et en 2022.

Pire encore, proposer le meilleur produit sur le marché importe peu si les clients ne peuvent pas l'acheter. Les entreprises de marchés très concurrentiels risquent parfois la faillite à cause de telles pénuries. Par conséquent, l'économie mondiale et des chaînes logistiques robustes peuvent influer sur le marché bien avant que les consommateurs ne sachent eux-mêmes ce qu'ils préfèrent.

Et les logiciels dans tout cela ?

Une grande partie de l’industrie du logiciel adopte un modèle de « chaîne logistique » en raison des parallèles qui existent entre le processus de fabrication et le développement logiciel moderne. Les logiciels sont également créés à partir de composants. Le processus est donc très similaire :Comment la chaîne logistique comporte des aspects à la fois « en amont » et « en aval » en fonction de votre implication.

Cette analogie s'applique à d'autres aspects du processus :

  • Test des produits
  • Assurance qualité
  • Distribution
  • Garanties (ou contrats de niveau de service)

De plus, le marché des logiciels est souvent un marché concurrentiel où les principales fonctionnalités et caractéristiques proposées peuvent faire la différence entre leadership et obsolescence. 

Parce que les logiciels peuvent être copiés à l’infini, ils ne subissent pas les pénuries que pourrait causer le blocage d'un canal de distribution. En revanche, les logiciels connaissent tout de même des retards, et peuvent souffrir d'un manque de composants de qualité, de développeurs qualifiés et de puissance de calcul.

Il en va de même pour le développement logiciel moderne : les logiciels sont créés à partir de composants, leur conception implique plusieurs développeurs, plusieurs équipes et plusieurs systèmes, en interne et en dehors de l'entreprise. Et tout comme les avions, certains logiciels doivent continuer à fonctionner sous pression.

Ce que nous appelons « chaîne logistique logicielle » concerne donc tout ce qui a un impact sur l'évaluation, la production et la distribution de ces logiciels.

Ce que nous appelons « chaîne logistique logicielle » concerne tout ce qui a un impact sur l'évaluation, la production et la distribution des logiciels.

Comment l'optimisation des processus de fabrication guide le développement de logiciels

Cela devrait aller de soi : la commercialisation de produits fabriqués à partir de pièces de qualité inférieure est risquée et elle pourrait nuire à vos résultats. Que vous vendiez des grille-pain ou des avions, de mauvais résultats peuvent nuire à votre image de marque. Dans cette logique, les produits fabriqués à partir de plusieurs pièces peuvent être améliorés en utilisant des pièces de meilleure qualité.

Mais cela n'a pas toujours été le cas. Nous pouvons attribuer le mérite à W. Edwards Deming, et à son travail avec Toyota : les chaînes logistiques du monde entier peuvent le remercier de leur avoir donné un modèle de structure de gestion. W. Edwards Deming, un expert du concept que l'on appelle aujourd'hui la fabrication allégée, a poussé Toyota à développer des véhicules en respectant de manière stricte certains principes de qualité.

Les principes de qualité de W. Edwards Deming

Quatre principes qui s’appliquent à la fois aux chaînes logistiques standard et logicielles :

  • 1. Faire appel à de meilleurs fournisseurs et en choisir moins
  • 2. Utiliser des composants de haute qualité provenant de ces fournisseurs
  • 3. Corriger les défauts tôt, et ne jamais laisser les défauts connus se propager en aval
  • 4. Créer un processus transparent et suivre l'utilisation des composants

Qualité et rapidité : sans compromis

D'après W. Edwards Deming, avec des pièces de haute qualité, vous pouvez fabriquer des produits de haute qualité, rapidement. Mais, si vous vous focalisez uniquement sur la rapidité de production, vous serez toujours perdant.

En vous focalisant uniquement sur la rapidité de production, vous serez toujours perdant.

Même si ces idées ont plus de 40 ans, nombre de ces concepts sont clairement définis et restent tout aussi pertinents aujourd'hui. Plus spécifiquement, ses suggestions sur l'importance d'avoir des fournisseurs de confiance ou d'utiliser des composants tiers plutôt que de tout créer soi-même reflètent à bien des égards les composants logiciels open source d'aujourd'hui. L’idée de partager ses connaissances, en l'occurrence ses pièces, a permis à des entreprises comme Toyota de construire de meilleures voitures, plus rapidement. 

Prenons un exemple plus récent : la sortie de la Toyota Prius comparée à celle de la Chevy Volt. Au moment de leur commercialisation respective, la fabrication de la Prius coûtait près de 60 % de moins que celle de la Volt, et elle s'est vendue 13 fois plus. Toyota intervenait moitié moins dans la fabrication de son modèle, ce qui impliquait beaucoup moins de main-d’œuvre, et ce en faisant appel à moins de fournisseurs que Chevrolet. 

Ce qu'il faut retenir, c'est que si vous comptez concevoir des véhicules, ou des logiciels, de haute qualité, vous devez choisir des composants de haute qualité. Et vous devez savoir quels composants ont été utilisés, afin de pouvoir les localiser en cas de problème.

Dans le secteur de la fabrication, toute défaillance peut entraîner un rappel coûteux. Et même si les logiciels sont faciles à distribuer, les vulnérabilités et les problèmes de qualité qui les affectent pourraient rapidement faire de l'ombre au prix d'un rappel d'appareil. Les entreprises qui ne prennent pas ce risque au sérieux peuvent perdre de la valeur (à hauteur de 350 millions de dollars dans le cas du rachat de Yahoo par Verizon), recevoir des amendes ou faire faillite. Les actualités regorgent d'exemples d'entreprises qui indiquent avoir eu un « déclic » après avoir subi une violation. Mais c’est plus qu’une simple question de sécurité : comprendre les principes de qualité peut vous faire gagner du temps et de l’argent tout au long du cycle de développement logiciel.

Les actualités regorgent d'exemples d'entreprises qui indiquent avoir eu un « déclic » après avoir subi une violation.

En amont et en aval

La plupart des lecteurs s'imaginent probablement que de telles considérations sur la chaîne logistique logicielle ne concernent que la phase d’assemblage, mais chaque maillon de la chaîne pourra bénéficier de cette analyse. En fait, de nombreuses équipes de développement se trouvent au milieu de la chaîne et développent des logiciels pour le maillon suivant. 

Pour illustrer ce que nous venons de dire, si vous intervenez lors de la phase d'assemblage dans la chaîne logistique, vous trouverez à gauche les étapes en amont et à droite les étapes en aval :

chaîne logistique 5

Ces concepts sont importants à la fois pour orienter l’activité dans la chaîne logistique logicielle et pour décrire les attaques.

Enveloppe Sonatype

Prêt à essayer les produits Nexus ?